Heure d'ouverture :

Lundi à Jeudi : 7h30 - 12h30 et de 14h - 17h30 Vendredi : 7h30 - 13h30

  • Adresse
    62, Avenue Nzero, Kinindo Ouest
  • Email
    Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
  • Phone
    +257 22218309

Dans le cadre du projet NKURIZA, le groupement ACORD-IPROSARUDE a procédé à la distribution du kit qui va faciliter le fonctionnement des foyers d’apprentissage et réhabilitation nutritionnelle FARNs et les sites de surveillance et promotion de la croissance SPC en province Bubanza. Cette activité qui a vu son lancement sur la colline Musenyi commune Mpanda,  a été rehaussée par la présence de la délégation du ministère de la Santé Publique et la Lutte contre le SIDA.

Ces kits vont faciliter le travail des Mamans Lumière qui gèrent le fonctionnement des foyers d’apprentissage et réhabilitation nutritionnelle dans le cadre de la prise en charge communautaire de la malnutrition  aigüe ainsi que celui des agents de santé communautaire qui s’occupent de la surveillance et la promotion de l’accroissance. 

Dans son mot de bienvenu le conseiller du gouverneur de Bubanza en charges des questions  juridiques madame Francine NIMBONA a salué les progrès déjà enregistrés sur terrain surtout la  mise   en place des structures communautaires comme les plateformes communales de la sécurité  alimentaire et nutrition PCSAN, les comités de pilotage locaux COPIL, les comités de médiation  collinaire CMC qui font le suivi de toutes les interventions à base communautaire ainsi que le  renforcement des parties prenantes. Elle lance un appel aux bénéficiaires de ces kits d’en assurer la  gestion rationnelle  pour arriver aux résultats tangibles surtout la diminution de la malnutrition chez les  enfants et les femmes enceintes et allaitantes en province Bubanza.

Dans la même optique le Directeur de la planification au sein du Ministère de la santé publique et la lutte contre le SIDA, docteur NDAYIKEZA Polycarpe a indiqué que l’objectif du gouvernement  est d’avoir des enfants sains raison pour laquelle les fonds utilisés pour acheter ces kits devraient générer des effets positifs en matière de changement de comportement.

Signalons que 184 FARNs et 184 sites SPC ont bénéficié entre autres des ustensiles de cuisines, des nattes, des balances, des bassins, des cordes, des chaises, des bancs, du kit ECD et le dispositif de lavage des mains. Après Bubanza, les Sites SPC et les FARNs de la Province Cibitoke vont à leur tour bénéficier du même appui.

En province bubanza, 42 filles ont abandonné l'école  suite aux grossesses non désirées au cours des deux premiers trimestres de l’année scolaire écoulée. Et depuis 2015 jusqu'aujourd'hui, selon les statistiques de la direction provinciale de l’éducation,  481 filles ont été enregistrées comme abandons suite aux grossesses en milieu scolaire. C'est dans ce cadre que le groupement ACORDIPROSARUDE qui met en œuvre des interventions intégrées de nutrition et de planning familial à base communautaire dans les provinces de Cibitoke et Bubanza, a procédé au cours de ce mois de juillet à la  création/redynamisation des réseaux sociocommunautaires pour la promotion de la santé sexuelle et reproductive des adolescents et jeunes de la province de Bubanza.

Les femmes qui adhèrent aux méthodes de planning familial en Province Bubanza sont évaluées à 29%, un taux jugé trop bas par les responsables administratifs et sanitaires. C’est dans ce cadre que le groupement ACORD- IPROSARUDE qui met en œuvre les activités du projet relatif à la petite enfance et la maitrise de la démographie 'Nkuriza'' a organisé au chef-lieu de la province Bubanza du 26 au 27 avril 2023 une session provinciale de dialogue social entre les acteurs:

Dans le but de sensibiliser les citoyens sur leurs droits à participer aux processus décisionnels à apporter leurs contributions aux délibérations et à influencer les décisions prises par l’administration à différents niveaux, y compris les prestataires des différents services, des assemblées collinaires de la consultation citoyenne sont organisés à l’endroit des représentants des structures communautaires inclusives et multisectorielles mise en place selon les sept composantes de sécurité humaine (sécurité alimentaire, économique, environnementale, sanitaire, communautaire, physique et politique), l’administration de base donc les chefs collines et les chefs de zone ainsi que le comité d’accompagnement du Programme.
Cette activité contribuera d’une part à tisser au quotidien des liens d’intercompréhension entre agents de l’Etat et citoyens bénéficiaires des prestations de ces derniers dans les domaines aussi divers que variés, et ce sur des problèmes que perçoivent et vivent les populations, générant deux mécanismes fort utiles pour la bonne conduite des politiques publiques : les processus de «responsiveness » d’un côté, et de « problem-solving » de l’autre. D'autre part les membres des structures communautaires participeront dans l’élaboration des PCDC, des PAI , dans leur mise en œuvre et évaluations, dans les réunions statutaires de rendre compte.
C’est dans le cadre du Programme « Participation citoyenne et prévention des conflits au Burundi » appuyé par la Coopération Suisse et dans son premier objectif qui concerne les espaces de la population, hommes et femmes, à participer effectivement au processus de prise de décision et obliger les autorités locales à rendre des comptes de leurs actions, y compris les prestataires de services publics. Notons que ces assemblées collinaires sont en train de se dérouler dans les 13 communes d’intervention du PCPC à travers ACORD Burundi des Provinces Ngozi, Kayanza et Muyinga .

 

Clôture ce 10 Janvier 2023 d’une mission conjointe de suivi évaluation et appui méthodologique organisée par le Consortium: ACORD Burundi, AFAB et AdP-M2DP  du Programme Participation Citoyenne et Prévention des Conflits, PCPC/BIRANDABA. L’objectif global est de s’enquérir de l’opérationnalisation des activités sur terrain de  l’efficacité et la pertinence des résultats directs, impacts et la durabilité des effets  bénéfiques du Programme PCPC/ BIRANDABA. A travers des séances d’échange avec les représentants des bénéficiaires et l’administration des 17 communes de la zone d’action de ce  Programme, ces derniers  témoignent et confirment la satisfaction des réalisations de ce programme et s’engagent  à assurer leur pérennisation. La majorité des participants affirment que ce programme a changé positivement le mode  de vie sociale et économique de la communauté travers les membres des associations  ayant suivi des séances de renforcement des capacités sur les 7 piliers de la sécurité  humaine et cela dans le but de promouvoir la bonne gouvernance, via ACORD Burundi.

« Ce que nous avons vu et entendu va nous changer et va nous permettre a bien entretenir nos bétails » Voilà la réaction de Reverien NKURUNZIZA, qui a représenté les participants au terme d’ une visite d’ échange d’ expérience organisée et réalisée par les représentants des bénéficiaires de chaque colline de la zone d’action dans le cadre du Projet de Restauration et de Résilience du Paysage Burundais du PRRPB à Isare vers les communes de Matongo, Kayanza et Gatara de la province KAYANZA. Son but était le partage d’expérience et du savoir-faire. Au cours de cette visite, 50 représentants des différents structures mise en place par le PRRPB ont eu l’opportunité de visiter et d’échanger avec leurs hôtes (Pépiniéristes, CEP, Chaines de Solidarité) sur les bonnes pratiques de la chaine de solidarité communautaire du bétail ainsi que le réseautage des structures communautaires mises en place colline Gasare.

Agée de 37 ans, mère de 05 enfants (03 garçons et 02 filles), Madame Célestine  NGIRIYABANDI est une veuve vivant sur Colline Bibare de la Commune Isare Ayant perdu son  mari après une longue hospitalisation il y a neuf ans, Célestine et ses enfants vivaient grâce  aux rémunérations minimes tirées de la vente de main d’œuvre auprès de ses voisins. En effet  certaines de ses portions de terres avaient été vendues pour les soins de santé du chef de  ménage ce qui a rendu la vie familiale très difficile. Avec le début du projet PRRPB, des sensibilisations sur l’égalité des genres en matière de  restauration du paysage ont été faites, Célestine s’est retrouvée dans les différentes structures  qui travaillent avec le projet et bénéficient de ses appuis. Actuellement, elle est présidente  d’une Association Pépiniériste (AP) dénommée «Reribibondo» de 40 membres. L’association a  été sélectionnée par le projet pour bénéficier d’un contrat de production des différents plants  et bambous sur deux campagnes sylvicoles (2021-2022 et 2022-2023).

Elle lance un appel aux femmes à reconnaitre leurs importances dans la restauration et la préservation de l’environnement et à multiplier les actions pouvant contribuer à leurs autonomisations.
Madame Noëlla BANDUSHUBWENGE est une mère de 4 enfants qui habite sur la colline kiyange de la commune Buhinyuza en       Province Muyinga. Abandonnée par son mari, elle éprouvait des difficultés à pouvoir subvenir     aux   besoins de la famille. Avec le début des interventions de ACORD Burundi à travers le   Projet pour la Restauration et la Résilience du Paysage au Burundi «PRRPB», Mme Noëlla a   commencé à adhérer à certaines activités, notamment la production des plants en pépinières   et  la participation   aux travaux d’aménagement et protection des terres.
 Elle témoigne :

 "Dès le début du Projet, j’ai été parmi ceux qui ont été sensibilisés et formés sur les techniques   de   production des plants en pépinières et l’aménagement et la protection des terroirs. Par la   suite, j’ai adhéré dans une l’association de pépiniéristes « Ishamba rigana Akariho » de ma   colline qui a signé un contrat de production des plants avec le Projet.


La journée Internationale est célébrée au monde entier chaque 15 Octobre de l’année. Le Burundi se joint au monde pour célébrer la femme rurale, pilier du Développement.
A la rencontre d’une femme rurale de la colline Mushitsi à Mwumba, bénéficiaire des actions de ACORD au Burundi, Madame Gamaliella KEZA
Gamaliella est une femme chef de ménage de 37 ans, mère de 3 enfants. Elle habite la colline Mushitsi commune Mwumba dans la Province de Ngozi. Elle est très connue dans son entourage grâce à son courage et son esprit mobilisateur des autres femmes vers un développement et une autonomisation

Galerie photo

Slide background
Slide background
Slide background
Slide background
Slide background
Slide background
Slide background
Slide background
Slide background
Slide background
Slide background
Slide background
Slide background
Slide background
Slide background
Slide background
Slide background
Slide background

Adresse

Trouvez- nous:

62, avenue Nzero, Kinindo Ouest

Envoyez-nous un mail

info@acord.bi

Appelez-nous au:

+257 22 21 83 09

Suivez nous sur

© 2021 ACORD Burundi

Please publish modules in offcanvas position.